Musique

WARDRUNA, une trilogie (R)unique

7 mars 2019

author:

WARDRUNA, une trilogie (R)unique

Einar Selvik aka Kvitrafn, Kristian Espedal, plus connu sous le pseudonyme de Gaahl du groupe Gorgoroth et Lindy Fay Hella, constituent la formation originelle de Wardruna. Comme leurs patronymes peuvent l’indiquer, nos 3 musiciens nous viennent tout droit de la froide Norvège.

Certains l’auront deviné, les membres de Wardruna sont étonnamment issus de la scène metal et plus particulièrement Black Metal. Mais n’ayez pas peur ! Cette fois-ci rien à voir avec du metal…

La trilogie Wardruna
Il y a déjà 3 ans sortait le dernier volet d’une trilogie fascinante. Six ans de gestation seront nécessaires a la réalisation du mystique Gap var Ginnunga paru en 2009. Suivi par l’excellent Yggrasil 4 ans plus tard, le tout clôturé par le sublime Ragnarok en 2016 (Cette fois-ci sans Gaahl). Vous le constaterez, le groupe voit grand et s’en donne les moyens. Annoncer et assumer 3 concepts albums basés sur l’exploration d’un vieil alphabet runique (24 runes), avouez que c’est plutôt original et surtout culotté.

Runaljod – Gap Var Ginnunga – 2009 / Runaljod – Yggdrasil – 2013 / Runaljod – Ragnarok – 2016

Chaque album dénombre respectivement une dizaine de titres explorant 8 lettres d’un alphabet runique aujourd’hui désuet mais néanmoins fondateur des anciennes langues germaniques et scandinaves. Le « Futhark ».

Nous parlerons ici surtout de Yggdrasil qui est pour moi le plus réussi mais aussi le plus abordable.

Le vaisseau viking
Wardruna, c’est plus qu’un simple groupe. Dès les premières secondes, nous sommes transportés au cœur des lointaines contrées norvégiennes au temps des grandes épopées vikings. Wardruna nous propose une symbiose élégante entre ambiances naturelles et instruments traditionnels, violons, tambours, flûtes, etc… Les mélodies folks sont agréables et accrocheuses. Les percussions minimalistes accompagnent à merveille les textes en vieux-norrois et au fur et à mesure viennent s’installer des chœurs aussi délicats que puissants, donnant progressivement à l’ensemble une superbe touche épique. Si Wardruna était un paysage, ce serait une forêt pluvieuse s’éveillant dans la brume du matin au son du vol des corbeaux et des tambours de guerre. Ambiance…

Une expérience (R)unique
Pour les chanceux qui assisteront a l’un de leur concert. La formation s’étoffe de plusieurs musiciens supplémentaires afin de restituer tout la puissance, l’immensité et la spiritualité de ce qui s’apparente plus à une expérience mystique qu’une simple prestation scénique.

Vous revivrez ce qui peut évoquer un rituel initiatique viking, le prélude d’une sanglante bataille en passant par de véritables hymnes à la gloire de la nature ou aux nobles aïeux. Wardruna n’est pas un simple orchestre, c’est une machine à voyager dans le temps. Les mots me manquent pour décrire ce voyage musical tant il m’a littéralement pris aux tripes. Pour vous faire une idée plus précise, je vous propose d’écouter un titre phare du groupe, exceptionnellement accompagné de la voix d’Aurora. Une belle chanteuse pop, elle aussi norvégienne, qui se fond parfaitement dans le décors.

La bande originale de la série viking sera agrémentée par Wardruna (Pas le générique) Kvitrafn apparaitra d’ailleurs dans la série. Consécration ? Par si sûr car paradoxalement, selon lui la série ne relate pas avec assez d’exactitude historique l’histoire et les coutumes de ses ancêtres…

Si Wardruna rencontre un tel succès auprès d’un si large public, c’est peut-être parce qu’il a su ressusciter des sonorités enfouies depuis très longtemps dans le cœur des européens. L’authenticité qui se dégage est le fruit d’un long travail de composition et de réflexion nous livrant avec générosité une œuvre sincère et majestueuse. Des hymnes mystiques implicitement liées à un peuple et à son identité. Des sons oubliés de tous qui ressurgissent comme familiers, évidents.

Empereur du black metal et guerrier rhapsode. Explorateur de mélopées synthétiques et ancestrales. Mon vaisseau auditif dérive au gré des vents musicaux dans une odyssée sans fin.
3 Comments
  1. Olivier Robert-Charrue

    superbe

  2. Olivier Robert-Charrue

    superbe !!!!

  3. Teddy

    Je les ai vu à un ptit fest en 2014 dans l'Ain. Y a rien à dire à part que c'est juste grandiose.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *