Politique Société

Est-ce que « l’Islam c’est de la merde » comme l’affirme Mila ?

27 janvier 2020

author:

Est-ce que « l’Islam c’est de la merde » comme l’affirme Mila ?

Une fois de plus cette poubelle en feu qu’est Twitter est devenue incontrôlable. Reflet des tensions qui traversent l’Occident, le sujet de la polémique est la critique de l’Islam proférée par une jeune LGBT poussée dans ses retranchements lors d’un live par un amoureux éconduit pratiquant la susdite religion. 

Déferlement de haine à son encontre, menaces de mort, divulgation de ses informations personnelles, la pauvrette se verra retirée de son école sous protection policière par prévention. Accusant le coran d’être un livre de haine, la team babouche s’est empressée de confirmer ses dires avant qu’une mobilisation s’effectue pour la soutenir, partant de l’extrême droite avant que, de façon timorée ou par des contorsions incroyables, des éléments de gauche y aillent de leur petit tweet.

Peur d’offenser l’Islam ?

Mention spéciale aux Jean-Jeprendspasposition entre une fille occidentale contre une horde de membres fanatiques d’une religion du désert… le choix est cornélien en effet⸮ Pour ceux qui sont carrément allés jusqu’à prendre le parti des agresseurs prétextant qu’ils font bien de défendre leur religion (« Ohlala une ado de 16 ans a dit que l’Islam était de la merde durant un live, notre religion est en danger, unissons-nous tous ensemble pour la menacer de mort ») et que le problème est que les Occidentaux ne défendent plus le christianisme… grandissez un peu, vous avez des yeux pour voir et je ne crois pas que les islamistes furent plus cléments avec le père Hamel. En revanche, si vous le faites par peur de devenir la prochaine cible façon Charlie-Hebdo alors je peux le comprendre car s’il y a bien une chose que cette affaire révèle une nouvelle fois, c’est qu’on est entouré de zinzins dont la bêtise n’a d’égale que leur capacité de nuisance.

L’Homme a-t-il besoin de religions ?

Mais ce qu’il y a de particulièrement inquiétant à mes yeux c’est que cette fois, même une fois mis à jour, leurs agissements n’ont en rien cessé, ils ont même redoublé. Ils sont de plus en plus nombreux et ils prennent la confiance. Combien de temps encore avant que plus personne n’ose formuler une critique de l’Islam ?

A force de ne pas parler des choses, par élégance, on ne dit rien, et on l’a dans le cul !

Louis-Ferdinand Céline

Cet épisode me fait une fois encore prendre conscience ô combien les progrès technologiques et moraux acquis sont fragiles. Plus encore, cela soulève nécessairement des questions et, dans un sens, les cathos blâmant les gens pour avoir délaissé leur religion sont sur une bonne piste. Non pas que je pense, comme eux, que “l’homme a besoin d’une spiritualité pour combler un vide existentiel”, je n’en ai pas besoin et je connais des tas de gens autour de moi qui n’en ont pas besoin, nous sommes purement matérialistes et heureux comme ça.

Cependant j’observe que les religions font partie intégrante de l’Histoire humaine dans toutes les cultures. L’athéisme semble relever de l’exception. Et c’est bien normal car vous pourrez critiquer l’athéisme comme bon vous semble, vous ne trouverez pas sur votre route une meute de fous furieux vous menaçant de mort, on ne meurt pas et on ne tue pas au nom de l’athéisme car on ne se sent pas attaqués personnellement quand une critique est proférée à son encontre. Nous n’avons pas de culte, nous n’avons pas de liens communautaires solides et pour être honnête, ça ne me semble pas souhaitable. 

Comment lutter contre l’Islamisme ?

Mais alors comment peut-on se défendre face à l’hydre islamiste qui prend une ampleur de plus en plus importante en faisant son nid sur le relativisme et l’altruisme pathologique des occidentaux ? Il ne faut pas avoir peur de dire que tout ne se vaut pas, que les visions du monde ont de la valeur et n’ont pas toutes la même valeur. On peut évaluer les visions du monde à l’aune de certains critères comme Clément Vidal s’est appliqué à le faire dans son livre “The Beginning and the End: The Meaning of Life in a Cosmological Perspective”

Critères objectifs

  • Cohérence objective – La vision du monde témoigne une cohérence systémique intrinsèque.
  • Scientifique – La vision du monde est compatible avec la Science.
  • La portée – La vision du monde adresse un nombre important de problèmes.

Critères subjectifs

  • Cohérence subjective – La vision du monde est cohérente avec les connaissances et les expériences que les individus ont déjà. 
  • Utilité personnelle – La vision du monde promeut une vision personnelle de la vie gratifiante
  • Émotionnellement – La vision du monde touche les émotions afin de la rendre assimilée et appliquée facilement. 

Critères intersubjectifs

  • Cohérence intersubjective – La vision du monde réduit les conflits entre individus. 
  • Utilité collective – La vision du monde encourage une vision de la vie positive et mobilise les individus autour de ce qui est bénéfique socialement. 
  • Narration – La vision du monde présente ses messages sous forme d’histoires.

De facto, la foi islamique relève d’une croyance incompatible avec cette grille de lecture car incompatible avec la Science. Personne ne peut prouver que Dieu et les Djinns existent et encore moins que ce Dieu a confié ses préceptes à un arabe illettré au VIIème siècle. Mais le concept flou de Djihad, qui pourrait désigner à la fois une quête spirituelle personnelle et/ou une conquête physique visant à convertir par la force le monde entier à cette croyance, lui fait également échouer les critères intersubjectifs visant à réduire les conflits entre individus. À moins qu’on considère que la soumission est une relation pacifiée sans conflit entre deux individus.

The West is the best

Ainsi, nous n’avons pas peur d’affirmer que la méthode scientifique est supérieure à tout livre sacré, que le mode de vie occidental est supérieur à d’autres, que nos valeurs humanistes sont supérieures et que l’Islam renferme une vision du monde obsolète qui ne passe pas les critères les plus basiques de cette ligne de lecture.

Alors que Macron estime que la colonisation est un “crime contre l’Humanité” et qu’il veut lui conférer “le même statut qu’avait la Shoah pour Chirac en 1995”, il nous paraît important d’affirmer que la France coloniale avait raison d’identifier les valeurs qu’elle défendait comme supérieures. Les exporter était sûrement plus utopique, voire optionnel mais ce contexte offrait un esprit de conquête s’appuyant sur l’impression de mission civilisatrice qui donne cet élan aux idées nobles.

Notre problème aujourd’hui, c’est de ne pas avoir de grandes idées à défendre et d’avoir perdu cet esprit de conquête. La vision du monde sur laquelle les membres de RAGE sont tous plus ou moins d’accord, c’est que nous sommes de simples véhicules pour nos gènes sur un gros caillou qui tourne autour d’une étoile sur les 100 milliards qui existent et que ce cinéma aura une fin. Nous sommes largement le fruit d’interactions biologiques sélectionnées par l’évolution auxquelles nos ancêtres ont été soumis.

Pour autant, on peut encore essayer d’être le meilleur véhicule possible pour ces gènes, décider comment interagir entre nous et se fixer de grands buts communs.

Nos principes sains, contre les pseudos principes saints

Liberté

C’est pourquoi nous sommes résolument libéraux car nous y voyons ici des principes qui ont réduit les conflits en Europe et dans le monde tout en encourageant une vision gratifiante de la vie, dépourvue de ressentiment.

Progrès

Nous sommes transhumanistes car nous sommes conscients des déterminismes biologiques auxquels nous sommes soumis, mais nous ne les voyons pas comme une fatalité à accepter. Nous y voyons une source de solutions pour résoudre de larges problèmes. C’est notre vision du progrès.

Identité

Surtout, malgré ces déterminismes, nous sommes conscients que nous avons la capacité de nous fixer nos propres buts. Le but le plus haut qui nous guide, qui a le potentiel d’unir tous les individus, c’est la connaissance de la fin de notre univers. Il semble inéluctable ; toutefois, il est notre espoir de nous donner comme but de trouver la solution pour prévenir un tel événement et ainsi faire perdurer la plus haute forme d’intelligence possible. C’est en cela que l’IA nous apparaît comme un allié de poids dans cette tâche. Nous sommes l’Occident, nous pouvons avoir de grands buts communs ensemble, seulement, nous devons être unis autour d’une vision du monde qui rejette toutes celles objectivement inférieures et nous devons conserver la souveraineté de nos conditions de reproduction sociale. Autrement dit, nous devons rester très largement majoritaires sur nos terres, ce qui passe par le rejet de l’immigration de masse qui change la face de notre civilisation et la nécessité de faire des enfants.

Notre projet s’énonce alors simplement et pourrait se réduire à « De Luca (Last Universal Common Ancestor) à Luca (L’Ultime Conquête Astrale) », qui définissent l’impulsion et la fin du projet impliquant nécessairement la voie pour le mener à bien, la trajectoire particulière des Occidentaux, notre identité. Une identité particulière, naturellement liée à notre histoire et notre filiation à laquelle des individus n’ayant pas d’ancêtre récent y ayant participé peut difficilement s’identifier. En cela nous pensons que l’assimilation de masse est un doux rêve.

Liberté – Progrès – Identité.

Les pieds sur Terre, celle de mes ancêtres, mais la tête dans les étoiles que j'aimerais voir explorées par mes descendants. Passionné par l'infiniment grand et l'infiniment petit. Amateur de Tit-for-Tat... c'est du langage à peine codé, ceux qui doivent comprendre comprendront.
10 Comments
  1. 888moyenâgeux

    Depuis trop longtemps nombre de dirigeants politiques d’une ignorance crasse confondent critique (virulente)de la religion avec racisme.Les tenants de l’islam politique sont cramponnés à cette vue de l’esprit qui a pourtant favorisé les terribles attentats que l’on sait.Le rejet de la religion,de l’esprit religieux a peu à voir avec les discrimination raciales.Les intolérants (religieux) ne se contentent pas de combattre les « mécréants » les armes à la main au besoin,ils salissent toutes celles et tous ceux qui ne se soumettent pas à leurs convictions religieuses.Tant et si bien que selon les faibles d’esprit les intolérants religieux ne seraient pas des oppresseurs mais des VICTIMES !Comment se fait-il qu’une ministre de la République ( ?) puisse dédouaner des pousse-au-crime,des harceleurs,des ennemis déclarés de la liberté et de la laïcité au nom d’un délit de blasphème qui nous renvoie des siècles en arrière ?Cela est révulsant pour ne pas dire révoltant :les défenseurs de la justice sociale sont tabassés et envoyés au trou pour peu de choses tandis que les pires ennemis de notre pays ne sont pas inquiétés pis ils sont invités à réintégrer la France.Nos libertés sont directement menacées et piétinées par cette moyenâgeuse police de la pensée.

  2. yoananda

    Bel article même si je ne partage pas votre matérialisme (je ne suis pas religieux non plus, il y a une autre voie, dont vous ignorez l'existence). Je ne suis donc pas transhumaniste, en tout cas, pas comme vous. Petite remarque de surface sur le djihad, ça ne change pas la teneur de votre propos. Il n'y a pas de grand et de petit jihad. Cette notion provient d'un hadith non sahi (non authentifié - les haddiths sont les paroles - supposées - du "prophète") ce n'est qu'une ruse rhétorique par les 100 000 employées par les musulmans pour jeter la confusion sur leur religion.

  3. yoananda

    Le fait que les "matérialistes" se tournent vers le transhumanisme ne prouve qu'une seule chose : TOUT LE MONDE à besoin d'une mystique. Donc non, vous n'êtes pas si alaise que ça avec le matériel puisque vous voulez le dépasser par la technologie. Les religions répondent à ce besoin (visiblement universel) par les moyens du bord, en fournissant, parfois, des outils spirituel. Il y en a un tout petit peu dans le christianisme, l'islam est carrément une anti-spiritualité (chose unique à ma connaissance), et beaucoup plus dans d'autres religions. Certaines spiritualités sont dépouillées de tout aspect religieux. Je dirais que le paganisme est un peu entre les 2, il a toujours marié science et mysticisme.

  4. Julien Martel

    Bonjour, Je vous signale un peu en retard que je me suis servi de votre très bonne illustration pour l'article sur Riposte Laïque. J'espère que vous ne m'en voulez pas pour cet emprunt. https://ripostelaique.com/mila-des-milliers-de-musulmans-moderes-veulent-lui-faire-la-peau.html Bravo pour votre site qui est très bien fait. Je vous invite à aller découvrir, si ce n'est déjà fait, le site science-et-remigration tenu par l'internaute Peter Columns. Ça devrait vous intéresser.

    • RAGE

      Bonjour Julien, Aucun souci, merci d'avoir mis le crédit et le lien vers notre article.

  5. Oxyartès

    "vous ne trouverez pas sur votre route une meute de fous furieux vous menaçant de mort, on ne meurt pas et on ne tue pas au nom de l’athéisme car on ne se sent pas attaqués personnellement quand une critique est proférée à son encontre." Je ne pense pas que les millions de victimes du communisme partagent cette vision des choses. Qu'il s'agisse des déterreurs de nonnes en Espagne ou des agents du NKVD en URSS. Des gens ont bel été bien tué par des athées dans le but de lutter contre les religions.

    • Dr. Manhattan

      Vous vous méprenez. Bien que les communistes fussent des athées, ils tuèrent au nom du Communisme, pas de l'athéisme.

      • Rievax

        Argument spécieux. Comme disait Nietzsche "tout esprit de système est manque de probité" et l'athéisme est un système. La vie et non la science a au moins le mérite de laisser une part à l'imprévu. Cet élan vital ne s'appréhende pas par des formules mathématiques et est insaisissable aux sciences dures. Transhumanisme ou pas. Le coronavirus et ce qui en découlera pour l'avenir nous le montre encore une fois de plus. Votre technologisme sur ce site vous fait parfois passer à côté de la réalité. Si vous ne comprenez pas que le communisme est consubstantiel à l'athéisme, qu'il lui est inséparable, que ne comprendrez-vous pas dans l'avenir? Et quand on voit ce qui nous attend... Sur ce site il semble que vous soyez trop éloignés de la terre et que vous la trouviez trop basse pour pouvoir la défendre... J'espère me tromper.

  6. yoananda

    L'islam c'est de la merde oui. Les islamologues, des universitaires donc, démontent le Coran et surtout son exégèse et les prétentions historiographiques des musulmans, point par point : https://www.youtube.com/watch?v=HMzkT9nSgbc https://www.agoravox.tv/actualites/religions/article/le-coran-decree-le-coran-des-84810

  7. Nicolas

    Super article, un énorme merci. Si plus de gens pouvaient avoir cette rationalité, le monde irait sans doute bien mieux. Bon courage pour la suite.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Enjoy this blog? Please spread the word :)

Facebook
Twitter
Instagram